Produisons autrement - écoantibio

Anne Yvonne Colin élève des lapins à Ploudalmézeau, dans le Finistère. Si elle travaille de manière conventionnelle, elle a cependant décidé de réduire l’utilisation des antibiotiques jusqu’à leur suppression.

Réduire les traitements antibiotiques c’est repenser les conditions d’hygiène de ses animaux mais aussi leurs conditions de vie en leur assurant du confort. Les bâtiments de l’exploitation disposent en effet de systèmes de chauffage, d’aération et d’isolation assurant un climat sain pour les lapins à tous les stades de leur élevage.« De l’air mais sans courants d’air » explique Anne Yvonne Colin.

  • 29/04/2013
  • Vues : 4397
  • Votes : 2